Accueil > CAF Ubaye > Essor de l'Escalade

De l'alpinisme à l'escalade


Quittons maintenant l'excellent ouvrage de LA SABENCA.   

Comme partout dans les Alpes, une fois les sommets vaincus, les alpinistes se sont tournés dans leur quête du difficile et du dépassement, vers la recherche d'itinéraires de plus en plus ardus et scabreux pour accéder au sommet.

Citons parmi ces itinéraires: le couloir Bujon gravi en 1926 par Bonacossa et Rossi, le couloir Nord par Jean Franco (date inconnue), la voie de la face Nord par  Estruch et  Caillol en septembre 1961, la voie de la face Ouest  ( vire Jean Coste), par Jean Coste et Charles Chavanet en août 1925, la directe de la face Ouest par Roger Bouffetier et Claude Richard en 1961, l'arête Sud-sud est en 1925 par Bonacossa et Vale di Casanova. Toutes ces courses concernent le Brec de Chambeyron.

Autre terrain de jeu, l'aiguille de Chambeyron, avec la traversée des arêtes d'Est en Ouest en1931 par  Daniel Sambain, le couloir Nerot Vernet, la face Nord directe des aiguilles par Valot et Cinquin en 1967, le couloir Jean Coste en 1926.

Bien d'autres sommets annexes de ce massif de Chambeyron seront aussi investis par des alpinistes: ainsi le Parrias Coupa éperon Est en 1957, Rocca Bianca en 1974 par Lombard, le gendarme de St Ours en 1971 par le guide Parize et M Chabanet. La célèbre Pierre André avec la première vraie voie d'escalade de l'Ubaye, la Sud.Sud Est, grande classique ouverte en 1955 par Loulou Honnorat et  Cerciello.

Mais peut-on parler d'alpinisme pour ces dernières courses?

Dans sa recherche de la « verticalité », l'alpiniste va faire appel à un matériel de plus en plus perfectionné qui va lui permettre de franchir tous les obstacles qui se dressent devant lui. Le sommet ne devient plus l'objectif à atteindre. Nous entrons dans le domaine de l'escalade qui est le prolongement naturel de l'alpinisme de nos anciens et prestigieux prédécesseurs devant qui il faut faire preuve d'humilité, tant leur courage et leur engagement fut grand.



Jean Pierre CHANEAC.

Remerciements à Loulou pour les photos